RDC: Des affrontements entre groupes armés étrangers dans les Hauts plateaux d’Itombwe au Sud-Kivu

Après de violents combats opposés aux rebelles burundais de Red Tabara dans la forêt d’Itombwe des miliciens burundais Imbonerakure ont repris de puis ce mercredi 3 aout le contrôle de la localité de Birimba, dans les Hauts plateaux du territoire de Mwenga, en province du Sud-Kivu.

Selon des sources de la société civile dans la région, ces combats qui ont commencé tôt vers 6h du matin se sont poursuivis jusqu’en début de soirée après la débandade des rebelles de Red Tabara. Ces derniers se seraient retirés vers Kaboke et d’autres, dispersés dans la forêt.

Le bilan avancé par la société civile de la région, est de 12 rebelles de Red Tabara tués et 24 blessés.

Des sources locales affirment que des détonations d’armes lourdes et de petits calibres ont été entendues toute la journée de mercredi à Rubuga, créant la panique au sein des populations des Hauts plateaux du territoire d’Uvira, frontalier avec la forêt d’Itombwe dans le territoire de Mwenga.

C’est depuis le 28 juillet dernier que les Imbonerakure sont engagés dans des opérations contre les rebelles burundais de Red Tabara dans les zones de Kitoga et Masango, dans les Hauts plateaux d’Uvira.

Le commandant du 121e bataillon des FARDC à Mikenge, ainsi que le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 Sud-sud, confirment tous deux ces combats, sans donner d’autres détails.

D’après ces sources militaires, cette zone d’Itombwe est dégarnie des forces de défense, déployées plutôt dans les grandes agglomérations.

Le président de la mutualité Banyindu, ressortissant de la région des Hauts plateaux à Uvira, Pierrot Kaluba, affirme que des civils ont aussi été tués. Mais leur nombre n’est pas encore connu.

Signalons que d’autres affrontements entre les Red Tabara et les Imbonerakure ce passe dans les villages de Chanzovu et de Rubuga dans les zones entre Masango et Kitoga à l’Ouest de Kahololo.

Les miliciens burundais Imbonerakure sont proches du régime au pouvoir au Burundi. Tandis que les rebelles burundais de Red Tabara sont parmi les putschistes de 2015 au Burundi.

Subiza ku gitekerezo

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »