Les Parties ont convenu dans le cadre de la restauration de la paix de réactualiser l’accord tripartite entre le Rwanda et RDC

Conformément à la recommandation de la Feuille de Route adoptée lors du Sommet tripartite entre les Chefs d’Etat de la République d’Angola, de la République Démocratique du Congo et de la République du Rwanda, il s’est tenu ce jeudi 21 juillet 2022 à Luanda en Angola, dans l’enceinte du Ministère des Relations Extérieures, une réunion de la Commission Mixte Permanente entre la République Démocratique du Congo (RDC) et la République du Rwanda.


Les deux délégations étaient conduites respectivement par Christophe LUTUNDULA APALA Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères de la RDC et Vincent BIRUTA, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale pour le Rwanda.
L’objectif de cette réunion était de définir les conditions de mise en œuvre des activités prévues par la Feuille de Route susmentionnée pour, d’une part, le réchauffement des relations bilatérales à la suite de leur détérioration émanant de la crise dans la partie Est de la RDC et d’autre part, résoudre cette crise.
Les deux Parties se sont convenues de se pencher sur les objectifs de la Feuille de Route, dont le rétablissement d’un climat de confiance entre les deux pays et la création des conditions optimales de dialogue et de consultations politiques pour résoudre la crise sécuritaire à l’Est de la RDC.
Concernant les questions discutées dans la sous-commission défense et Sécurité.
Sur la cessation des hostilités par le M23 et son retrait immédiat, les deux Parties appellent à un déploiement rapide de la Force Régionale dans le cadre du processus de Nairobi et, de ce fait, lancent un appel au médiateur de s’impliquer pour y parvenir dans un bref délai.
Sur l’éradication des FDLR-FOCA et ses groupes dissidents, les Parties ont aussi référé au déploiement rapide de la Force Régionale dans le cadre du processus de Nairobi. En même temps, les deux Parties devront travailler au rétablissement de la confiance mutuelle.
Sur l’opérationnalisation du mécanisme ad-hoc de vérification des accusations dans le cadre de rétablissement de la confiance mutuelle, qui sera placé sous la direction d’un officier Général de la République d’Angola, les deux Parties ont demandé à João Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola, Médiateur désigné par l’Union Africaine, de nommer rapidement l’officier Général concerne, assisté par une équipe d’observateurs Angolais et des officiers de liaison désignés respectivement par chacune des Parties. Les deux Parties ont convenu d’accorder les facilités (la sécurité, le transport et l’accès au terrain concerné par la mission,…) sur leurs territoires respectifs, aux membres de ce Mécanisme pour accomplir leur mission.
Sur la réactivation des ECR, les Parties conviennent de reprendre des contacts réguliers entre les responsables de leurs Services de Défense et de sécurité respectifs. Ces contacts devront concourir au rétablissement de la confiance mutuelle.
Sur les questions de commerce et de partenariat économique ainsi que la gestion des frontières communes, les Parties se sont engagées à poursuivre les efforts de rétablissement de la paix afin de faciliter la continuation des échanges commerciaux ainsi que la gestion des frontières communes. Les Parties se sont engagées, en outre, à organiser des rencontres entre les institutions concernées des deux pays, notamment les Ministères ayant en charge le commerce et la gestion de l’immigration, dans un lieu à convenir en vue de redynamiser et/ou revisiter tous les accords existants, dont l’accord sur la protection des investissements et l’accord transfrontalier ainsi que l’accord bilatéral de service aérien. Les rencontres bilatérales au niveau sectoriel se tiendront, soit en RDC ou au Rwanda, dans un délai à convenir par les Parties, pour élaborer un plan de mise en œuvre des conclusions sur les questions ci-dessus.

Sur la question des réfugiés, les Parties ont convenu, dans le cadre de la restauration de la paix, de réactualiser l’accord tripartite entre le Rwanda, la République Démocratique du Congo et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés du 17 février 2010 signé à Kigali, en prenant en compte l’évolution du contexte et les réalités du terrain.


Dans un climat de convivialité, de fraternité et de franchise qui a caractérisé ces échanges les deux parties ont remercié la République d’Angola pour sa médiation et les dispositions prises afin de faciliter le déroulement des travaux.
En fin, elles se sont convenues de se réunir dans le cadre d’une prochaine session de la Commission Mixte Permanente, qui se tiendra au lieu et à la date qui seront fixés par voie diplomatique.

Subiza ku gitekerezo

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »