RDC : À GOMA UNE RWANDAISE CONDAMNÉE À PERPÉTUITÉ

Dans un communiqué de presse parvenu à rwandanews24 ce samedi 30 avril 2022, la famille Ngezayo a informé la population de l’arrestation de MUKARWEGO NGARAMBE, de nationalité rwandaise au Rwanda. Cette dernière a été condamnée récemment à la prison à perpétuité par la justice rwandaise, en première instance, pour sa participation à l’assassinat de feu Simba NGEZAYO. Mais avait interjeté appel.
Maitre Bernard MAINGAIN qui signe ce communiqué, précise que ces dernières semaines, diverses initiatives ont été prises pour critiquer l’enquête menée par l’auditorat militaire concernant les auteurs, et les complices de l’assassinat de Feu Simba NGEZAYO. Tout en dénonçant que ces initiatives soient relayées par des médias sans que l’avis de la famille de la victime n’ait été sollicitée.

« Suite à l’odieux et lâche assassinat de notre Fils ainé Simba NGEZAYO, une enquête d’envergure et professionnelle a été entamée par l’auditorat militaire. Cette enquête est secrète et personne n’a accès au dossier d’enquête jusqu’au terme de celle-ci, pas même la famille NGEZAYO, et ce dans le respect des règles de procédure en vigueur en République démocratique du Congo », a-t-il indiqué.
Il a par ailleurs rappelé que de nombreuses interpellations sont intervenues, en soulignant que les personnes placées en détention provisoire bénéficient de la présomption d’innocence et seront traitées par la justice dans le cadre d’une procédure respectant les règles du procès équitable. Ce qui, selon lui, est aussi la volonté de la famille qui ne peut toutefois s’empêcher de rappeler qu’actuellement, « la seule personne réellement victime des événements survenus à Goma est feu Simba NGEZAYO à qui on a ôté la vie sans possibilité de se défendre ».
En outre, la famille de la victime se dit consciente que l’instruction a dû révéler des réseaux de criminalité qui, de notoriété publique, ont opéré par la terreur et dans l’impunité par le passé dans les Provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

« La Famille de la victime représentée par ses conseils, se battra pour que justice soit enfin rendue », pouvons lire dans ce communiqué.

Enfin, la famille Ngezayo dit attendre que ce travail de justice se poursuive et qu’au terme d’une enquête approfondie et respectueuse des droits de la défense et des droits de la famille victime, un procès équitable se tienne afin de juger les auteurs, coauteurs et complices de ces assassinats mais aussi ceux des membres du réseau mafieux soutenant les assassins dans la ville volcanique.
« La famille espère que dans le cadre de la restauration de l’État de Droit, le procès de feu Albert PRIGOGINE aura également lieu dans le respect des textes et des lois afin que justice soit rendue à notre famille doublement meurtrie à Goma », conclut le communiqué.

En rappel, Simba Ngezayo avait été tué le 3 novembre 2020, à 7h20 dans le quartier les Volcans à Goma au Nord-Kivu. L’homme d’affaires accompagnait son enfant à l’école quand il a été la cible des tirs de deux hommes armés non autrement identifiés. Selon la police et les témoins, ces derniers ont tiré plusieurs coups de feu avant de prendre la fuite sur une moto.
Il était homme d’affaire bien connu à Goma. Sa famille est parmi les plus riches de la ville. Son père, Victor, est à la tête d’un des plus grands hôtels de la région. Le nom de Ngezayo revient en permanence dans la presse depuis quelques temps, suite à un conflit foncier lié à la concession où se situe l’hôtel KARIBU que les Ngezayo gèrent.

Trois ans plus tôt, c’est l’oncle de Simba Ngezayo qui avait été tué par balle, en pleine journée dans des circonstances similaires.

COMMENT

  • Please Post Your Comments & Reviews

    Your email address will not be published. Required fields are marked *