Attaques à RUTSHURU : Le M23 accuse les FARDC sur cette responsabilité

Dans une communiqué publié la soirée de ce samedi, le Mouvement des rebelles M23 accuse le forces armées congolaise de l’avoir attaqué en premier.

‘”Ce depuis 15h cet après-midi, les FARDC ont finalement lancé leur offensive en préparation depuis plusieurs jours en attaquant différentes positions du M23 à BUGUSA.”

Des renforts en provenance de plusieurs provinces et des mouvements des troupes FARDC en direction des positions tenues par le M23 pour engager les hostilités étaient signalés ces derniers jours avec l’intention manifeste de compromettre le processus de paix issu du récent conclave des quatre chefs d’Etat à Nairobi.

Ces mouvements de troupes sur la ligne de front avaient commencé par occuper les positions dégarnies par nos troupes pour des raisons de rétablissement d’une zone tampon entre nos troupes et les forces gouvernementales.

En ce moment, les FARDC sont aux contacts de nos troupes sur plusieurs de nos positions.
Le M23 se protégera jusqu’au bout des attaques des FARDC. ’’ À signé le porté parole de l’ARC/M23 Major Willy NGOMA.

Please Post Your Comments & Reviews

Your email address will not be published. Required fields are marked *